Une Journée Type…

…chez les Petits

Le matin j’arrive avec papa ou maman, et en passant le seuil de la porte, je souris content de retrouver des visages connus.
Je ne cesse aussi de m’émerveiller chaque jour devant les décorations de ma section.
Je n’ai pas toujours envie de quitter ma maman mais je retrouve tous les matins des bras accueillants et consolants pour me rassurer.

Après ce petit câlin du matin, place aux jeux. On nous dépose délicatement sur le grand tapis pour que nous soyons libres de nos mouvements, et de nombreux jouets sont déposés à notre proximité afin que nous puissions les attraper à notre guise.
Souvent une petite musique douce accompagne ces temps de jeux afin de favoriser l’ambiance apaisante de la section. On nous enlève aussi nos chaussures pour que nos pieds s’éveillent à toutes les sensations m’aidant ainsi à mieux me préparer pour ramper, marcher…
Dans la matinée, de petites activités sont aussi mises en place pour satisfaire notre inépuisable soif de découverte. Selon notre âge et nos capacités, on peut nous proposer des petites comptines gestuelles, mais aussi de la peinture, de la pâte à sel, des instruments de musiques et bien d’autres choses encore; ici, les idées ne manquent pas pour éveiller nos sens. C’est avec un peu de réserve et du bout des doigts que l’on touche cette nouvelle texture pour la première fois, mais très vite, enfin, pour certains d’entre nous, c’est à pleine mains que l’on y va et souvent même à « pleine bouche ». En effet, afin de vraiment découvrir toute la texture et la forme de l’objet la mise à la bouche est indispensable à notre âge, le toucher ne suffit pas.

N’oublions pas non plus que la priorité du personnel est le respect de notre rythme et de nos besoins. Chacune d’entre elles connaissent progressivement toutes nos petites habitudes.
Et c’est selon nos besoins que les animatrices vont nous coucher dans notre lit (toujours le même) avec tous nos petits rituels propres à chacun, nous proposer notre biberon si la faim se fait sentir ou changer notre couche si besoin est.

A l’heure du repas, ce n’est pas toujours facile d’attendre son tour mais progressivement on comprend le fonctionnement et on l’accepte car l’on sait que l’instant suivant une animatrice prendra le temps de se consacrer tout à nous.

Le début d’après-midi est souvent calme car nombreux de nos copains sont aux lits, c’est donc un moment privilégié pour le tête à tête avec l’adulte et les petits jeux câlins.

Progressivement, la journée se termine, nos papas et nos mamans ne vont plus tarder à arriver, on poursuit nos jeux seuls ou avec l’animatrice en attendant qu’un visage familier franchisse la porte.

… Chez les Moyens

Le matin, j’arrive en courant ou en pleurant selon mon humeur du jour mais ici aussi je retrouve des bras accueillants et compatissants.
On m’explique calmement que mon papa ou ma maman est parti travailler ou faire telle ou telle chose mais que celui-ci reviendra me rechercher ce soir. En attendant j’ai toute la journée pour jouer et faire de nombreuses expériences et découvertes.
Souvent la première chose que je fais est de grimper sur le toboggan. J’apprends à mon rythme à monter, et descendre les escaliers, à glisser et à me confronter à toutes les règles mise en place pour l’utilisation de celui-ci.

Lorsque tous les copains sont là ou presque on donne un petit coup de main aux animatrices pour ranger tous les jeux en libres accès que l’on vient d’utiliser afin qu’elles puissent nous proposer une autre activité plus dirigée.

Celles-ci sont diverses et variées (collage, transvasement, cuisine, danse, promenade, trotteurs…), et on est toujours partant pour découvrir de nouvelles choses. Bien sûr si la fatigue se fait sentir les animatrices n’hésitent pas à nous proposer une petite sieste pour être en pleine forme ensuite.
On joue selon notre guise quand ce qui nous est proposé ne nous intéresse plus, aucun souci, on s’en va vers d’autres horizons.
Ce que l’on aime le plus c’est toucher tout ce qui est à notre disposition, déballer, jeter, ramasser, déplacer, enlever, remettre, faire du bruit et naturellement tester les limites et s’assurer de la fiabilité des règles. A notre passage plus rien n’est à sa place mais on s’est bien amusé, le plus drôle c’est de tout mettre par terre en un tour de main.
Peinture, bac à pâtes, pâtes à modeler il est rare que l’on hésite à y mettre les mains, bien au contraire, et plutôt deux fois qu’une.

A ce rythme, la matinée passe très vite, et le repas ne devrait plus tarder.
On va tous se laver les mains, on adore jouer avec l’eau et les robinets. Ici, c’est super, tout est à notre taille.

On s’installe à table et l’animatrice nous chante quelques petites chansons pour patienter. On est très attentif et les gestes n’ont plus de secrets pour nous.
Humm! de bonnes choses sont enfin dans nos assiettes. On mange tous en même temps et on aime le faire seul bien que les animatrices soient toujours à notre disposition pour nous aider. Des couverts nous sont proposés mais manger avec les doigts c’est tellement plus sympa surtout dans nos débuts.
Ce n’est pas évident pour nous d’attendre entre chaque plat et d’accepter d’être servi après le copain, « notre petit ventre réclame », mais la verbalisation et l’explication de l’adulte nous apprend peu à peu à patienter. Nous aussi on va être servi.

A la fin du repas tout le monde est un peu excité la fatigue se fait sentir. On nous prépare donc pour la sieste, sans oublier notre ami le plus fidèle : notre doudou, bien sûr, qui est à notre disposition tout au long de la journée.

Le réveil se fait de façon échelonnée, les petits câlins sont très importants pour certains d’entre nous et nous trouvons toujours des bras pour les satisfaire.
Une fois bien réveillé on nous refait une petite beauté pour retourner à notre activité préférée : le jeu avec les poupées, la dînette, les legos, le vélo, la lecture avec l’animatrice …

La journée s’achève progressivement. On voit les papas et les mamans des copains défiler dans la section jusqu’à ce que soient les nôtres qui arrivent et c’est souvent avec un grand sourire qu’on les accueille.

…Chez les Grands 

On n’a pas toujours envie de quitter son papa ou sa maman le matin, parfois ça nous met même dans une grosse colère. Mais ceci reste quand même rare ou en tout cas ne dure pas très longtemps car on est souvent content de venir retrouver les copains et les animatrices des Groisy Loups.
Si l’on pleure ou que l’on est en colère, il y a toujours quelqu’un qui nous accompagne dans ces moments là, nous rassure, nous console en nous expliquant que de toute façon papa et maman eux non plus n’avaient peut être pas très envie de nous quitter et qu’ils reviendront nous chercher ce soir.
Souvent on nous propose de jouer ou de regarder un livre avec l’animatrice pour oublier notre chagrin et c’est vrai que nous l’oublions très vite.

L’espace est grand et de nombreux jeux sont accessibles (dînettes, livres, déguisements, animaux, petites voitures…) Parfois même avec les copains on en invente de nouveau, par exemple on place toutes les chaises en file indienne pour faire un petit train et en avant « tchou tchou!.. » Dans notre section un grand panneau a été confectionné pour y mettre les photos de toute notre famille. Et c’est souvent avec fierté que l’on montre aux copains ou à l’animatrice, « papa, maman, et nos frères et soeurs ». C’est un très bon support à la communication et c’est avec fermeté que l’on défend que ce papa ou cette maman est la nôtre et pas celle du copain.

Ensuite on range un peu avec les animatrices pour qu’elles puissent nous proposer de nouvelles choses à faire. On se sépare souvent en trois petits groupes selon nos envies du jour (peinture avec l’une d’elle, parcours psychomoteur avec l’autre ou transvasement de pâtes avec la dernière). Pour ce genre d’activités on est toujours partant. Mettre de la couleur, égayer, décorer la pièce nous plait. On est fier de montrer tous nos chefs d’oeuvre accrochés un peu partout à papa et à maman en leur expliquant ce que l’on a fait ou ce que l’on a voulu faire.
Si le temps le permet, le jardin nous est aussi proposé on adore faire du vélo dehors. On a besoin de beaucoup d’espaces pour se dépenser : à cet âge on est plein d’énergie.
A la fin de ce temps de jeux, très souvent on se réunit tous pour chanter, on commence à bien connaître les comptines maintenant. On arrive même à les chantonner tout seul quand on joue.

Au moment du repas, c’est parfois nous qui distribuons les bavoirs aux copains, on aime bien prendre cette responsabilité.
A chaque repas de midi une animatrice mange avec nous à table. C’est super, on aime bien discuter avec elle. Elle nous sensibilise à toutes les saveurs qui se trouvent dans notre assiette. En plus quand le plat arrive à notre table, elle nous laisse nous servir tous seuls. On canalise toute notre concentration et notre application pour effectuer cette tache. « On est des grands »

A la fin du repas on nous distribue des gants pour se débarbouiller un peu et une fois propre on va les déposer nous même avec notre bavoir dans la panière à linge sale. Ensuite on essaye de se déshabiller pour la sieste, si on a un peu de mal il y a toujours une animatrice à nos côtés pour nous venir en aide. On nous propose aussi un petit passage aux toilettes pour ceux qui le désirent mais de toute façon les WC sont à notre disposition tout au long de la journée, on peut y aller seul. On est en plein apprentissage de l’autonomie et on la revendique.

A notre lever, les animatrices nous accueillent pour un réveil tout en douceur. Un petit temps de câlins et c’est reparti. Place aux jeux, à la bonne humeur et à la pleine forme. On joue, on se chamaille, on se cherche, on partage… telle est la vie dans la section des grands.
Les papas et les mamans sont de retours, on leur raconte notre journée et parfois nos petits malheurs et c’est avec un grand sourire que l’on dit à demain avec un petit signe de la main.